Quelle drôle d'idée ma bonne dame ! Quelle drôle d'idée ! En tout franchise, je les admire. Les contrôleurs RATP. Est-ce que c'est une vocation ? Un "mieux que rien" ? Un "pourquoi pas" ?

Faut quand même les assumer les insultes silencieuses, l'ambiance pesante, les regards méprisants. Ils rôdent en général par équipe de trois et doivent, d'après ce que j'ai pu voir, respecter certaines règles simples. Par exemple, ne pas s'éloigner de leurs collègues de plus de quelques mètres. En particulier quand le collègue en question a chopé un passager clandestin. Ben tu m'étonnes ! Je ne serai pas étonnée si, un jour, un voyageur pétait un câble et leur mettait un bon poing dans la gueule. En fait, contrôleur RATP, c'est un métier à risques. Oui, oui.

La dernière fois qu'ils sont montés dans mon RER, il neigeait. Des tas de gens ont dû abandonner la voiture et venir joyeusement NAVIGOter dans les transports publics. Des tas de gens, nerveux, en retard, qui ne savent pas vraiment comment on se débrouille pour aller de telle station à telle station ni quelles zones on est censés choisir. Justement, mon voisin de wagon, un provincial, avait raté son arrêt. Il s'est donc retrouvé dans une zone ne correspondant plus à son ticket d'origine. Pas de chance, cétait un vendredi 13. Ils aiment bien les blagues à la RATP. Ils ont verbalisé le "fraudeur" en question qui a tant bien que mal essayé de leur expliquer sa situation. Mais les règles sont les règles et de toute façon, le papier est déjà rempli mon p'tit bonhomme ! 62€ s'il vous plaît. En échange, nous vous remettons un ticket qui vous permettra de vous rendre jusqu'à votre destination. Pensez à prendre un ticket avec les bonnes zones pour votre retour. Bonne journée *sourire*, à bientôt *sourire*.

Connard. Les règles ouais...

N'empêche que dans ces moments là... c'est pas les règles que t'as envie de casser en deux.